Le Bitcoin bat de nouveaux records, mais face à la concurrence, cette crypto-monnaie réussira-t-elle à perdurer ?

bitcoin ethereum

Sans nul doute, les crypto-monnaies ont le vent en poupe. Sur le devant de la scène, on retrouve le Bitcoin, la crypto-monnaie créée en 2009 par Satoshi Nakamoto. Valeur refuge pour certains, monnaie spéculative pour d’autres, le Bitcoin ne cesse de battre de nouveaux records chaque année. D’ailleurs, le cours de cette crypto-monnaie vient d’atteindre un taux historique s’élevant à 3018 dollars. Mais même avec ces chiffres, les détracteurs ne croient toujours pas en l’avenir du Bitcoin. D’un autre côté, en revanche, la concurrence commence peu à peu à voir le jour. De plus en plus de concurrents lorgnent sur le succès et la réputation du Bitcoin mais aucun n’est encore arrivé à la cheville de cette monnaie virtuelle à part, peut-être, l’Ethereum ou plutôt l’Ether qui intéresse tout particulièrement la Russie. Mais cette nouvelle monnaie peut-elle vraiment rivaliser avec le Bitcoin ?

Le Bitcoin et sa fulgurante ascension

Créée par Satoshi Nakamoto en 2009, le Bitcoin est une crypto-monnaie à laquelle personne ne croyait au départ. N’ayant besoin d’aucune banque pour gérer les transactions ni banque centrale pour créer de nouveaux Bitcoin, cette monnaie est entièrement gérée par les utilisateurs en se basant sur un ingénieux système de peer-to-peer. Difficile de faire confiance à une monnaie virtuelle gérée par aucune banque, ne disposant d’aucun cours légal ni aucune garantie légale de remboursement. Pourtant, certains ont fait confiance au Bitcoin. Et pour cause, avec cette crypto-monnaie, il est possible de faire des transactions financières entre personnes dans le monde entier comme avec n’importe quelle autre monnaie. L’avantage est que les frais des transactions sont relativement faibles par rapport aux frais bancaires des cartes Visa et Mastercard ou même Paypal. Mais ce n’est pas le seul avantage de cette monnaie. En effet, avec le Bitcoin, toutes les transactions sont parfaitement anonymes, c’est qui est plutôt intéressant.

Le problème est que même si aujourd’hui le Bitcoin a atteint un taux relativement élevé de 3018 dollars, il reste tout de même une monnaie assez volatile. En 2001, par exemple, le Bitcoin ne valait même pas un dollar, en avril 2013, le cours est monté à 230 dollars avant de chuter puis de grimper en flèche en atteignant 1000 dollars. Puis une nouvelle chute a fait retomber le taux à 137 dollars. Mais depuis quelques années, le cours du Bitcoin est en hausse, ce qui en fait une valeur refuge. Seulement, du fait de sa grande volatilité, rien n’assure que le cours ne chutera pas à nouveau à l’avenir.

Un autre problème aussi se pose : l’incapacité de revendre des Bitcoins si personne n’en veut à ce moment précis. En effet, il n’est possible de vendre ses Bitcoins qu’à des personnes qui cherchent à en acheter. Ce qui veut dire que si un jour plus personne ne veut de Bitcoins, vous risquez de rester avec les vôtres sur les bras.
Pourquoi la technologie « blockchain » va révolutionner la finance et au-delà…

L’Ether, un concurrent féroce pour le Bitcoin ?

Ethereum est une blockchain créée par Vitalik Buterin, un jeune programmeur canadien de 23 ans passionné par le Bitcoin. L’Ether est la monnaie virtuelle de L’Ethereum et a été créée fin 2015. Cette monnaie virtuelle est donc toute récente. L’Ethereum « fabrique » pas moins de 7 Ethers toutes les cinq minutes. L’Ether fonctionne sur le même principe que le Bitcoin, il s’agit d’une monnaie virtuelle qui, sur certains sites, s’échange réellement contre de l’argent. Pour l’heure, pas moins de 90 000 comptes ont déjà été ouverts et certaines grandes entreprises font confiance à l’Ether comme Microsoft ou encore Intel.

À l’heure actuelle, un Ether vaut environ 60 euros alors qu’il y a encore quelques mois, il n’en valait même pas 10 euros. Mais tout comme le Bitcoin, cette crypto-monnaie est également volatile et varie énormément. Toutefois, de plus en plus de personnes font confiance à l’Ether et à l’Ethereum comme la Russie qui semble très intéressée. D’ailleurs, afin de faire connaitre un peu plus cette monnaie virtuelle, des artistes ont décidé d’exposer et vendre leurs œuvres au cours d’une exposition qui s’est déroulée il y a peu à Paris. Mais la particularité de cette exposition était que les œuvres ne pouvaient qu’être achetées en Ether. Toutes les œuvres étaient proposées à un prix allant de 10 à 50 Ethers et un coin, avait été aménagé afin que les artistes puissent expliquer aux acheteurs les avantages d’acheter leurs œuvres en Ethers.

Comme vous l’aurez compris, le Bitcoin est encore aujourd’hui à la première place du podium des crypto-monnaies mais son ancienneté joue aussi un rôle dans ce succès. L’Ether n’en est encore qu’à ses balbutiements, c’est pourquoi elle n’est pas encore très bien connue et pourquoi les gens préfèrent se tourner vers le Bitcoin en qui ils ont un peu plus confiance. Pourtant, une petite communauté qui s’agrandit de jour en jour semble se former autour de l’Ether et de l’Ethereum, ce qui n’augure que du bon pour cette nouvelle monnaie virtuelle et avec des alliés de poids la soutenant comme Microsoft ou Intel, il y a de fortes chances pour que cette monnaie virtuelle gagne encore plus de terrain dans les prochains mois. Cela dit, cette crypto-monnaie possède les mêmes inconvénients que le Bitcoin, à savoir, qu’il s’agit de monnaies très volatiles. En revanche, là où se démarque l’Ether comparé au Bitcoin, c’est que ce dernier est très utilisé dans le domaine des activités illégales sur internet puisque toutes les transactions faites à partir de Bitcoin son anonymes alors que pour le moment, l’Ether n’est pas du tout utilisé pour ce genre d’activités.

Reste à savoir si, à l’avenir, le cours du Bitcoin va baisser et celui de l’Ether va grimper en flèche, ou bien le contraire. Quoi qu’il en soit, que ce soit pour le Bitcoin ou pour l’Ether, les monnaies virtuelles ont le vent en poupe ces dernières années.

L’Ethereum va-t-il détrôner le bitcoin? lire article JournalDu Net
Les Echos : les blockchains géreront des milliards d’utilisateurs 

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *