« Le Tour de France de l’égalité femmes-hommes  » du gouvernement

79e128c74d8d3054cefbe4a60aee30a6.jpg

« Dans un voyage en Absurdie

Que je fais lorsque je m’ennuie

J’ai imaginé sans complexe

Qu’un matin je changeais de sexe

Que je vivais l’étrange drame

D’être une femme »

Même s’il ne s’agit que de paroles d’une des plus mythiques chansons du répertoire français des années 80 – entonnée à l’époque par Michel Sardou – cela relève bien du rêve que de devenir une femme. Et pour cause, à l’aube du XXI° siècle, malgré les nombreux textes de loi, la femme ne semble toujours pas l’égale de l’homme. Pour y remédier, le gouvernement actuel entend bien inverser la tendance en lançant son « Tour de France de l’égalité femmes-hommes ». En attendant, les femmes peuvent toujours compter sur de nombreux blogs pour les informer comme l'est le webzine femmes-médecins, véritable source d'informations dédiées aux femmes exerçant un métier en médecine.

« Le Tour de France de l’égalité femmes-hommes » à la loupe

Malgré certains indicateurs au beau fixe – taux de chômage, espérance de vie par exemple – il n’en reste pas moins qu’en termes de salaires, de violences sexistes, d’harcèlement de rue – dont les initiatives ne cessent de créer le buzz – de stéréotypes de genres, d’accessibilité à des postes notamment, les différences sont légion.

Afin d’y remédier, le Premier ministre Édouard Philippe, aux côtés de la Secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, a tenu à lancer officiellement le « Tour de France de l’égalité femmes-hommes » en ce début du mois d’octobre. Un Tour de France qui devrait durer jusqu’en mars prochain, le 8 mars plus exactement. Une date symbolique, riche de sens puisqu’il s’agit de la « Journée Internationale des droits des femmes ». Toujours est-il, que l’égalité entre les femmes et les hommes est érigée en « grande cause nationale » par le Président de la République. Le gouvernement actuel entend bien au travers des 300 ateliers – organisés et mis en œuvre au cœur de toutes les régions de métropole, mais aussi en outre-mer – assurer la parité en France. Car, pour l'heure, la parité est loin d’être une règle absolue

Cette action spécifique repose alors sur quatre piliers. Le premier étant l’égalité professionnelle et l’accompagnement des salariés, des employés en les sensibilisant à cette thématique. Le second consiste à renforcer les droits sociaux des femmes comme peut l’être le congé maternité. Le troisième s’attache plus particulièrement à lutter contre les violences sexistes et sexuelles sans oublier le dernier : l’exemplarité du gouvernement et de l’État

Rendez-vous donc en mars prochain pour découvrir les résultats de ce « Tour de France » et connaître le plan d’action du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *