Les effets magiques de la chirurgie des paupières

84dd33ff103585afc8fc6182ad1e30b2.jpg

C’est l’une des interventions les plus pratiquées par les chirurgiens esthétiques en France, en Suisse, en Angleterre, etc. : la blépharoplastie, c’est-à-dire la chirurgie des paupières. 

Limiter le vieillissement mais pas seulement 

L’opération des paupières est utilisée pour réduire les effets du vieillissement bien sûr, en gommant les rides et les ridules, mais elle est aussi recommandée pour estomper les effets de la fatigue. En fait, il s’agit d’une intervention assez simple dont les résultats sont quasiment miraculeux ! En l’espace de très peu de temps, on retrouve un regard lisse, sans cet effet gonflé qui s’accroît avec l’âge. Voici donc un moyen efficace de retrouver bonne mine et surtout, de retrouver le sourire ! 

Bien se renseigner sur le chirurgien esthétique 

Attention toutefois à bien se renseigner avant l’opération : il faut choisir un chirurgien sérieux qui avant de vous toucher doit vous expliquer les bases de la blépharoplastie : démarches, intervention, effets secondaires indésirables, etc. Ne confiez pas votre visage n’importe qui sous peine d’avoir de mauvaises surprises ! Malheureusement, de nombreux faits divers ont montré l’existence de certains escrocs qui ont fait des ravages…

Diminuer l’effet de fatigue avant un mariage ou un entretien d’embauche 

De plus en plus de femmes et d’hommes optent pour un lifting des paupières, et ce bien avant d’avoir atteint l’âge mûr d’un senior ! Certaines et certains commencent à la trentaine, surtout pour gommer l’effet de fatigue. L’opération redonne un coup de pep’s au visage, ce qui est grandement apprécié avant un mariage par exemple ou même avant un entretien d’embauche. Histoire de bien présenter, certains n’hésitent pas à programmer l’intervention avant pour être sur leur 31 le jour J. C’est l’avantage de ce type d’intervention : une chirurgie légère qui corrige les défauts de manière efficace et dans la durée. Et qui séduit autant les femmes que les hommes, et ça, c’est n’est plus un secret !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *