Take a fresh look at your lifestyle.

La méthionine, un acide aminé pas comme les autres

0

Parmi les 20 acides aminés du code génétique, 8 sont des acides animés essentiels jouant un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de l’organisme.

C’est le cas de la méthionine. Ne pouvant être naturellement synthétisée par le corps, celle-ci se doit impérativement d’être apportée en quantité suffisante par une alimentation équilibrée ou par la supplémentation.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise un apport quotidien de un gramme de méthionine. On le trouve présent dans les aliments tels que les graines de tournesol, le soja, les céréales, la viande ou la volaille, les œufs, le lait ou le poisson. Cet acide aminé est déterminant dans le renouvellement et la longévité cellulaires.

A cela une raison : il participe activement à la synthèse de nombreuses protéines indispensables à la vie et à l’équilibre des êtres vivants ainsi qu’à la production de certaines hormones comme l’adrénaline et la mélatonine. Avec la cystéine, la méthionine est également le seul acide aminé soufré : une spécificité qui lui vaut d’être un excellent agent protecteur du foie. Il lutte contre la formation des amas graisseux autour de celui-ci, favorise leur élimination et aiderait ainsi à la régulation du taux de cholestérol.

Les effets de la méthionine

La méthionine dispose parallèlement d’une puissante propriété détoxiquante sur l’organisme dès lors qu’elle est convertie en cystéine. Cet autre acide aminé est, en effet, un précurseur du glutathion, le roi des antioxydants et des détoxifiants. Il contribue à l’élimination des xénobiotiques, autrement dit de toutes les substances étrangères à notre organisme telles que les médicaments, les métaux lourds (plomb, fer, mercure…), les composants chimiques des produits alimentaires…

Sans lui notre organisme ne serait pas en capacité de résister aux assauts des bactéries et des virus et notre foie subirait de graves lésions générées par l’accumulation des toxines nocives. La méthionine s’avère, en outre, être un précurseur et un activateur de la kératine qui, comme on le sait, est la matière première de nos cheveux et des nos ongles.

Impliqué dans la synthèse des neurotransmetteurs, cet acide animé concourt tout aussi activement à l’équilibre du système nerveux et à soulager les états dépressifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.