Take a fresh look at your lifestyle.

Souscrire une mutuelle adaptée

0

Ils sont 6 millions de salariés du secteur privé à bénéficier de la mutuelle d'entreprise obligatoire. Les 450000 entreprises qui les emploient prennent en charge cette mutuelle à hauteur de 50% minimum. Les autres travailleurs Français, qu'ils soient du secteur public ou qu'ils soient travailleurs non salariés ou même inactifs doivent sélectionner une mutuelle par leurs propres soins.

Définir ses besoins

Afin de pouvoir s'y retrouver sur un marché aussi concurrentiel que celui des couvertures santé, il convient au préalable de définir clairement ses besoins ainsi que ceux de son foyer. Êtes-vous un travail non salarié, un étudiant, un retraité. Ou alors êtes-vous un salarié du privé qui cherche une sur complémentaire ? Êtes-vous mariés avec des enfants, célibataire ? Avez-vous ou un membre de votre famille a-t-il une maladie ou des besoins de soins spécifiques ? Répondre à ce genre de questions vous permet de vous diriger vers telle ou telle sorte de contrat sans perdre votre temps. Il convient aussi de définir clairement le budget que vous pouvez consacrer mensuellement ou annuellement à votre couverture santé.

S'assurer des garanties

Parmi les garanties obligatoires que doit comporter votre mutuelle, il convient de vous assurer de la présence de la garantie « hospitalisation ». Cette dernière couvre les frais induits par un séjour à l’hôpital suite à un accident ou une maladie, même s’il n'y a pas d’opération. Elle justifie à elle seule la souscription d’une complémentaire santé car c’est là que les sommes qui peuvent rester à votre charge sont les plus importantes après remboursement de la Sécurité sociale. La garantie « soins de ville » et pharmacie rassemble notamment les consultations des médecins et auxiliaires médicaux, les analyses médicales, la radiologie et la pharmacie. Les garanties « optique » et « dentaire » doivent aussi être prévues à votre contrat. Ce sont indéniablement les postes les plus onéreux mais surtout les plus mal pris en charge par l'assurance maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.